Comment la blockchain peut-elle respecter nos données personnelles ?

 

Les liens entre rapport entre blockchain et RGPD sont encore incertains, le premier contrevenant à priori au second car d’une part, en étant décentralisé, il est impossible d’établir une responsabilité dans la gestion des données, d’autre part, il n’y a pas de droit à l’oubli possible pour des blockchain publiques dont l’écriture est définitive. Cependant, certaines interprétations rendraient les 2 univers compatibles. Par exemple la CNlL a déclaré que dans certain cas, celui qui inscrit la donnée pourrait être responsable de celle-ci. Il faudra attendre les travaux de l’European Data Protection Board, organisme européen de suivi du RGPD, pour convenir d’une solution au niveau européen. Par ailleurs, certains acteurs proposent comme solution d’utiliser la blockchain, non pour stocker les données, mais pour y laisser plus simplement des empreintes cryptographiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *